On sait maintenant que Mahé est victime d'un reflux. Une maladie plus inconfortable qu'importante. Tout est mis en place pour le soulager au mieux. Dans ce cercle vicieux de pleurs et de hurlements s'est greffée une hernie ombilicale. C'est un peu la maladie du bébé pleureur. La pression abdominale exercée lors de la crise de pleurs fait ressortir le nombril de l'abdomen. D'un point de vue esthétique, ce n'était pas joli, mais a l'époque, au stade de Mahé il n'y avait alors aucun risque a craindre. Par acquis de conscience, notre médecin de famille nous avait envoyé voir un confrère chirurgien au grand nom. Ce dernier avait confirmé la non nécessité d'intervenir sur ce genre de hernie. Quelques semaines plus tard, nous avons vu la hernie ombilicale se résorber.

Et puis un jour, au détour d'une visite chez la pédiatre, est soupçonnée une hernie inguinale. Nous revoyons le grand chef chirurgien. Il n'a plus souvenir de notre passage antérieur. La hernie inguinale est diagnostiquée. Il a fallut opérer rapidement. Nous avons passés 3 jours a l"hopital. Lui a se faire chouchouter, MOI a le câliner et depuis notre bébé est transformé. Bien Sûr il sait toujours se faire entendre, d'ailleurs il sait maintenant se faire comprendre. Il a adopté un autre rythme, il mange, il joue, il sourit et même si il y a encore des ratés, il fait souvent de jolies nuits.

Aujourd'hui Mahé n'a de souvenir de cette hernie qu'une jolie cicatrice. Et nous après avoir longtemps culpabilisé de ne pas y avoir pensé, nous apprécions cette nouvelle vie qui nous est donnée.

 

MOI