Mahé est né le 1er aout 2012 a 16H35. C'était un beau bébé de 2kg630. Un poids tout a fait satisfaisant pour le terme. Du haut de ses 46 Cm il a immédiatement fait fondre nos petits coeurs de nouvelles mamans. Il avait de tout petits cheveux bruns, qu'il a largement perdu depuis. Il avait déjà de jolis trais. Il avaiT tout d'un petit garçon.

Ce jour là, il faisait un temps magnifique. L'atterissage s'est fait tout en douceur. Mis rapidement en peau a peau nous avons échangé nos odeurs. Dès cet instant je savais que c'était lui que j'attendais. Comme si ce petit être je le connaissais déjà. Puis très vite Mam' a pris le relais faisant ainsi ses premiers pas dans la vie de maman.

Etre maman pour la deuxième fois n'est pas plus évident. Avec Mahé en tout cas, tout n'a pas toujours été simple. Comme pour sa grande soeur 5 ans auparavant, il a fallut apprendre. Apprendre a le connaître. Respecter son rythme. Décrypter ses pleurs... Et des pleurs il y en a eu. Les 3 mois premiers mois de vie de Mahé ont été un vrai chambardement. C'est simple, Mahé si il ne tétait pas, si il n'était pas en ballade ou a bras, il pleurait. Et il ne pleurait pas que quelques   jour histoire de nous faire passer un message, il ne gémissait pas seulement non plus, NON, Mahé lui il hurlait a longueur de journée et parfois même pendant des heures.

Faim, Froid, Chaud, Mal, Triste, Seul, a chaque instant nous procédions par élimination afin de combler au mieux les besoins de ce tout petit. Mais après maintes tentatives inutiles, nous nous résignions souvent a le prendre dans nos bras. A ce sujet je crois avoir entendu tous les sons de cloches : Il ne faut pas lui donner de mauvaises habitudes, ou au contraire les mauvaises habitudes ne se prennent que vers 6 mois. Il faut combler le besoin de proximité, non il faut le laisser pleurer. Nous avons choisi de lui faire confiance. Si il pleure c'est qu'il y a une raison, et c'est a nous de mettre le doigt dessus. Visiblement, Mahé est un bébé a sa maman,et ca tombe bien il en a 2 ! Il ne se prive pas de réclamer tout l'amour que l'on a à lui donner. Mais une fois cet amour distribué, petit bonhomme n'est jamais assez rassasié. Et c'est justement dans ses moments là que le cercle vicieux s'installe.

Un jour, dépassée par tant de pleurs, a bout d'arguments, inquiète aussi, je me suis rendue aux Urgences, un peu comme pourrait le faire ces mamans débordées. Après avoir parcouru les avis et les examens, nous lui avons diagnostiqué un RGO -reflu gastro oesophagien-. Il m'a fallut arrêter l'allaitement -avec regret- et Mam' a commencé a biberonner.

Et non par hasard, au moment où nous avons commencé le sevrage, petit bonhomme qu'il etait alors, monsieur a commencé a faire ses nuits. Mais la encore toutes les bonnes choses ont une fin et cela n'aura duré qu'un temps. Nous l'aurons compris, ce petit, il ne peut JAMAIS se passer de ses mamans.

Mahé pleure quand il a faim, mahé pleure quand il a mal et mahé pleure quand il est fatigué ! Quand il a faim il mange, quand il mange il a mal, quand il a mal il ne dort pas. Nous avons vécu trois mois a tâtonner, avec des périodes plus difficiles que d'autres. 3 mois à lui trouver toutes les excuses du monde. Le RGO est maintenant diagnostiqué. Malgré tout, nous restons confiante. Un jour, tout rentrera dans l'ordre !

 

MOI